Prendre le temps de faire le meilleur choix pour son futur domicile

Red chair in a field of yellow flowers

 

Dans le dernier blog, j’ai parlé du fait que la confiance et/ou la solitude peut avoir une incidence sur votre style de vie. Aujourd’hui, j’aborde trois autres facteurs clés qui jouent aussi un rôle important sur le lieu où l’on désire vieillir et vivre: votre santé, vos besoins et vos finances.

  1. Santé.

Votre état de santé aujourd’hui et dans un avenir prévisible peut grandement influencer votre choix de domicile.

Par exemple vous devrez peut-être avoir recours à plus d’aide avec les tâches du quotidien

Soyez pratique. Pour maintenir votre indépendance, à un certain moment, vous devrez apprendre à accepter une aide extérieure. Et si vous optez pour une résidence, assurez vous que les services fournis répondent à vos besoins.

  1. Besoins.

Disponibilité et qualité des soins sont des incontournables. Assurez-vous que la résidence que vous choisissez offre tous les soins dont vous avez besoin maintenant et qu’elle pourra répondre à vos besoins futurs. Demandez des références et n’ayez pas peur de parler avec les résidents ou leur familles pour connaître leurs opinions.

Mais, si vous (ou un être cher) préférez un appartement et que vous vous sentez apte à faire une certaine planification préliminaire, sachez que vos besoins quotidiens et médicaux peuvent être remplis par une aide extérieure, tels que:

  • CLSC et bientôt les nouveaux GMF ( groupe de médecine familiale)
  • Fournisseurs locaux de services de nettoyage, les repas, l’épicerie, des petits boulots, et même compagnie. (Demandez à votre centre communautaire local.)
  • Soins privés à domicile

Que ce soit un appartement ou une résidence assurez vous d’avoir- ou à proximité – les services dont vous avez besoin: épicerie, pharmacie, banque, etc. Un dernier conseil: il se peut qu’il y ait quelques semaines d’attente pour obtenir des soins et de l’équipement du CLSC, préparez vous à combler l’écart entre votre demande et les services à recevoir.

 

  1. Réalité financière.

Dernier point, mais non le moindre, est de pouvoir s’offrir financièrement le choix désiré. Bien que le coût de location d’un appartement peut sembler à priori moins cher que celui d’une résidence il ne faut pas oublier d’ajouter l’épicerie, le ménage, le chauffage, etc.

Pour ce qui est du coût d’un loyer pour vivre en résidence, ils diffèrent grandement d’un établissement à un autre. Donc assurez vous de bien connaître les coûts des services non-inclus et additionnels. Sachez exactement ce qui est inclus dans le loyer, ce qui ne l’est pas, et ce qu’il en coûtera à ajouter plus de services plus tard. Mettez de côté un tampon financier afin que les factures imprévues, ou autres augmentations de dépenses ne provoquent pas de stress en vous.

baby-boomer-442252

Prenez le temps dont vous avez besoin pour faire le bon choix qui correspond à tous vos besoins et à votre réalité financière.

Ça vaut le coup d’y penser et de se préparer !

 

  1. Trouvez votre CLSC: https://www.santemontreal.qc.ca/population/
  2. Vérifiez si quelqu’un est un Québec infirmière autorisée: https://www.oiiq.org/droitexercice

Source

  1. Find your local CLSC: www.santemontreal.qc.ca/en
  2. Verify if someone is a Quebec registered nurse:

https://www.oiiq.org/droitexercice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *